Culte du dimanche 21 juin 2020

La version audio du culte du dimanche 21 juin 2020 est disponible. Cliquez pour écouter

Bienvenue à vous tous .

Je vous invite à célébrer le Christ ressuscité pendant cette rencontre avec notre communauté pour que chacun puisse découvrir dans sa vie cette clarté de Dieu qui fait de nous , des frères et des sœurs en Lui.

La grâce et la paix vous sont donnés de la part de Dieu , notre Père et de Jésus Christ, notre Sauveur.

Ecoute la voix de l’ Eternel,

Prête l’oreille de ton coeur,

Qui que tu sois,

Ton Dieu t’appelle,

Qui que tu sois,

Il est ton Père.

Toi qui aimes la vie,

O toi qui veux le bonheur,

Réponds en fidèle ouvrier

De sa très douce volonté.

Réponds en fidèle ouvrier

De l’évangile et de paix.

Ecoute la voix de l’ Eternel,

Prête l’oreille de ton coeur.

Tu entendras

Que Dieu fait grâce

Tu entendras

L’ Esprit d’audace

O prends mon âme, prends là Père et que ta flamme brûle en mon coeur

Chant : O prends mon âme https://www.youtube.com/watch?v=UlmA_297mkU

Lecture de l’évangile de Jean 15, 1-8

« Je suis la vraie vigne et mon Père est le vigneron.  Tout sarment qui, en moi, ne porte pas de fruit, il l’enlève, et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il en porte davantage encore. 

Déjà vous êtes émondés par la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi comme je demeure en vous ! De même que le sarment, s’il ne demeure sur la vigne, ne peut de lui-même porter du fruit, ainsi vous non plus si vous ne demeurez en moi. Je suis la vigne, vous êtes les sarments : celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là portera du fruit en abondance car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.  Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment, il se dessèche, puis on les ramasse, on les jette au feu et ils brûlent. Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez, et cela vous arrivera.  Ce qui glorifie mon Père, c’est que vous portiez du fruit en abondance et que vous soyez pour moi des disciples.

Chant : Confie à Dieu ta route https://www.youtube.com/watch?v=1cYyQiTKGtI

Frères et sœurs, aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet très important puisque nous allons parler de nous.

Notre méditation de ce matin se porte sur cette question : «  qu’est ce qu’être chrétien ? » 

Et je suppose que nous tous qui écoutons en ce moment, nous sentons plus ou moins attachés au Christ. Donc , plus ou moins chrétiens.

Alors, qui sommes- nous ? Qu’est ce qu’être chrétiens …

Au fond, il y a tant de manières de l’être.

Mais écoutons le Maître.

«  Je suis la vrai vigne »  dit Jésus. Et Il ajoute : «  vous êtes les sarments » 

«  Vous êtes » : c’est aussi simple que cela ! Il ne dit pas : devenez des sarments. Il ne dit pas non plus : accrochez- vous à moi. Il nous dit clairement : vous êtes des sarments.

Vous : c’est à dire les disciples auxquels Il s’adresse, mais aussi : lui, elle, toi, moi … nous tous chrétiens, et ceux qui sont partout dans le monde entier, animés d’ une même foi et tendant vers la même espérance. Que nous soyons blancs, noirs, jaunes, rouges ou marrons, peu importe la couleur de notre peau, nous sommes les sarments d’une seule et unique vigne : Jésus-Christ.

Etre chrétiens, c’est se découvrir relié à Lui. C’est un beau cadeau qui nous est offert, car cela signifie que quoi qu’il arrive, nous ne sommes jamais seuls. Quelle chance !

Tant que le sarment demeure attaché à la vigne, existe alors cet échange permanent de la sève qui le relie au cep et qui lui donne de grandir, d’avoir du feuillage et de produire de fruits en abondance.

Etre chrétien donc, c’est cultiver un lien avec Dieu. Mais attention ! Nous avons notre part de responsabilité ! Ce n’est jamais acquis !Nous sommes encore et toujours appelés à approfondir notre relation avec le Christ. Car être chrétiens, ne nous épargne , hélas, ni douleurs, ni retranchements, ni arrachements. Vivre une vie de foi, ce n’est pas un long fleuve tranquille.

Qui ne connaît pas la souffrance aujourd’hui ? Quelle famille ne connaît pas la déchirure, la maladie ? Quel pays n’est pas inquiet à son avenir face à cette pandémie ?

Notre monde est fatigué, saturé, divisé. Notre monde a faim d’un message annonciateur de vie. Il aspire à une autre mélodie. L’évangile est bonne nouvelle. Son message est vivifiant, bienfaisant. Il nous rassure. Le ressuscité ne se coupe pas de nous. Plus que jamais, Il nous prend avec Lui. Notre pâques se vivra de sa Pâques. Notre aventure d’union avec Lui est un perpétuel renouvellement. Et une continuelle création par sa Parole venant directement du Père qui vit en nous, qui accomplit en nous ce qu’elle annonce, ce qu’elle propose, ce qu’elle promet.

Puisons en Lui la source de notre vie. Lui, la vraie vigne en qui nous sommes rattachés.

De même que la sève circule entre le cep et les sarments, de même l’ amour de Dieu irradie toute notre être et toute notre vie, et celle de tous les croyants.

C’est alors que nous pouvons goûter à la joie que Jésus nous enseigne . Cette joie parfaite et profonde qui oriente notre vie, nos pensées et nos actes pour faire la volonté du Père ; Cette joie lorsqu’on se découvre aimé, compris, relié et inséré, encouragé, porté, soutenu et à nous aussi d’aimer en retour.

La joie de croire tout simplement.

En tant que chrétiens, exprimons cette joie dans notre quotidien afin que d’autres auraient envie de nous demander ce qui nous anime et se joindre à nous.

Pourquoi pas ?

Dans le moment de doute et d’angoisse, réécoutons le beau message du Christ qui nous dit : «  Je suis la vigne, vous êtes les sarments »  Et Il ajoute : «  Je vous ai dit cela pour que votre joie soit parfaite » .

Amen

Chant : Tel que je suis https://www.youtube.com/watch?v=t-uPUSpI5uY

Dieu Notre Père,

nous voudrions regarder le monde et les hommes avec les yeux de la foi,

Voir ta présence dans chaque être , dans chaque regard croisé,

Que nos yeux ne se détournent pas de la misère ou de la laideur

Dépouille notre humanité de ce qui l’encombre pour que nous soyons un témoignage vivant.

Nous voudrions parler au monde et aux hommes avec les mots qui viennent de Toi,

Donne-nous des paroles douces pour embraser les cœurs

La patience et la tolérance pour traverser les rancœurs,

Nous voudrions sentir ton humanité traverser notre humanité,

Non pas nous préserver secrètement de ce qui nous fait violence,

mais être digne de ce que Tu attends de nous.

Nous te demandons de porter tous les peuples du monde entier qui sont touchés par cette pandémie : les malades, les endeuillés, les soignants, les personnels hospitaliers …

Nous te prions aussi pour tous ceux et celles qui sont angoissés quant au lendemain .

Avec Jésus-Christ, nous te disons ensemble :

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre nous du mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent, le Règne, la puissance et la gloire,
Pour les siècles des siècles. Amen

Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Voici, je me tiens à la porte,dit Jésus, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.

Dieu vous bénit et vous garde

Dieu tourne sa face vers vous et vous accorde sa grâce

Dieu porte sur vous son regard et vous donne la paix.

Amen .

Bonne semaine et à bientôt !

Harison Razafinjoelina

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *