Pouvoir ou pouvoir ?

Et si on mangeait grec ? En ces temps de fermeture des restaurants et de printemps tardif (du moins, ici au Québec), un peu d’exotisme et de soleil dans l’assiette ! Choix entre deux sauces : kratos ou dunamis ? La traduction française du menu donne… pouvoir ou pouvoir ! Allez donc vous faire voir chez les grecs ! Read More

Partager notre humanité

« Toi, qui mets ta fierté en Dieu, qui connais sa volonté et qui, instruit par la loi, sais discerner ce qui est important, toi qui es persuadé d’être le guide des aveugles, la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres, l’éducateur apte à corriger les gens déraisonnables, à instruire les tout-petits, parce que tu as dans la loi l’essence même de la connaissance et de la vérité, toi donc qui instruis les autres, tu ne t’instruis pas toi-même ! »1

Moi ? Un gérant d’estrade2 ?
Derrière un écran, à l’abri de la bonne conscience, barricadé derrière ses certitudes, à quoi s’engage-t-on ? Est-ce encore se risquer à vivre, se risquer à l’autre quand il ne s’agit que d’ajouter au brouhaha des opinions rabâchées ? Quelle angoisse nous pousse donc à chercher ainsi des réponses, même fausses, même éculées pour nous rassurer ? Pour nous donner l’illusion d’avoir quelque prise, imaginaire, sur la situation qui nous menace. Qu’engage-t-on de soi, autre que cette peur sourde ? Read More

Différence ou altérité ?

La différence se peint sur le mur des semblables, une façon de décliner le même.
L’altérité suppose au contraire une étrangeté foncière. Voilà donc deux façons d’accueillir autre que soi. La première veut abolir les frontières pour le rencontrer, la seconde fait de la frontière le lieu de la rencontre. Read More

Vivre délivré du poids du sacré

J’aime pas les bondieuseries. C’est pour ça que je suis devenu protestant. Sauf que j’ai de plus en plus souvent l’impression que même là, elles me rattrapent. Grave. Je continue pourtant à croire en un Évangile qui ne nous plonge pas dans un univers religieux, hors monde, mais qui nous met au monde. Littéralement, qui nous y jette1.
Il nous expose le monde. Dans sa faillite, dans son désastre. La figure du juste est mise à mort, d’un commun accord entre ceux qui s’estiment du bon côté de la morale, et ceux qui n’en ont que faire. L’Évangile soutient que cette tragédie constitue la défaite des dieux, la victoire d’un Dieu-Autre. Read More

Vivre, c’est se risquer

Vivre, c’est risquer. Se risquer. La situation actuelle nous le montre amplement, demeurer dans la sécurité du confinement ne préserve qu’une part de nous-mêmes. S’en contenter nous condamnerait à mort. Vivre, en humain, c’est prendre le risque de l’autre.
Vivre, c’est être confronté à l’existence de l’autre.
Dès la naissance : distinguer entre ce qui est soi et ce qui est étranger à soi, premier secret qui nous fonde. Intérioriser cette rupture, jusqu’au tréfonds de notre chair, voilà ce qui institue notre vie comme humaine. Et rien n’est gagné jamais à l’avance, il est des fois où ça échoue. Mettre au monde, transmettre la vie c’est prendre ce risque. Read More

Comment Dieu a-t-il décidé de conduire le monde ?

Plaidoyer pour une meilleure compréhension de l’œuvre de Dieu

Souvent, nous sommes confrontés à la question qui agite notre époque contemporaine depuis plusieurs décennies : pourquoi Dieu est-il si silencieux ? Il y a même pire comme formulation : pourquoi Dieu nous a-t-il abandonnés ?

Et il est essentiel que nous trouvions une réponse à cette question, d’autant plus qu’elle nous angoisse, ainsi que bon nombre de chrétiens et de femmes et d’hommes de bonne volonté !

Pourtant, je nous invite à nous poser une autre question pour nous aider à cheminer vers une résolution de la question initiale : plutôt que de nous interroger sur le silence de Dieu, je nous invite à nous demander : comment Dieu a-t-il décidé de conduire le monde ? Et ceci pour mieux comprendre son œuvre et l’accepter afin de valider l’appel du Christ à être ouvriers dans sa vigne et de devenir ainsi comme des acteurs dans la pièce monumentale qu’il a ainsi écrite. Pardonnez-moi cette image tirée de mon intérêt pour le théâtre, mais je crois qu’elle nous aide à mieux comprendre ce que nous avons à faire, comme chrétiens. De plus, cette meilleure connaissance de l’œuvre de Dieu nous permet d’y être plus fidèles ! Read More