Une dette ? Quelle dette ?

Selma Jezkova se tue à la tâche, dans une usine du fin-fond de l’Amérique. Émigrée, elle y élève seule son fils. Les comédies musicales hollywoodiennes lui donnent la force d’affronter son destin. Elle devient aveugle. Et elle danse. Gene, son fils est promis au même sort : sauf à être opéré il perdra la vue. Piastre après piastre1, Selma économise. Un voisin se fait compatissant. Juste pour faire main basse sur la cagnotte. À tâtons, elle va aller récupérer son argent, épargné jour après jour. Dans la lutte, elle tue le voleur. Accusée de meurtre, elle refusera les services d’un avocat. Les honoraires auraient absorbé les économies qu’elle va confier à une clinique, pour que Gene soit opéré. Et les dernières images du film2 vont juxtaposer le regard du fils, ébloui et la dernière danse de Selma, au bout de la corde… Read More

Dieu est un inattendu

Il est mort, il est ressuscité, rien de ben nouveau là d’dans…, réplique du garde dans le film Jésus de Montréal1. Et c’est vrai, Pâques n’est qu’un conte dépassé pour bien des gens. « Il est ressuscité ? Même pas vrai. Et puis, la belle affaire ! Nous, on meurt toujours ! » Jésus et sa philosophie de l’amour demeurent d’actualité, mais le reste… Le reste ? c’est ce qui reste à la secte plus ou moins finissante de ceux qui vont à l’église. On comprend cette réticence : Pâques, évidence massive, a tellement servi à soumettre les consciences et les corps. Read More

Devenir enfant de la grâce

Infantiles. Infantiles, les vieux qui dénoncent un « agisme » discriminatoire et les autres qui fustigent les responsables (?) de la paralysie de leurs affaires, infantiles les plaintes et doléances qui de tous bords s’élèvent, imprécations vaines de n’avoir pas de destinataire : « on les brime ! » On, qui ça on ? L’autorité supposée savoir. Caprices de sales gosses qui s’en prennent à leurs parents de les protéger du feu qui brûle. On a tous été cela, quand on en a eu l’âge ! Mais, vous l’avez compris, ça m’insupporte chez des adultes. Read More

Les libertés publiques sont-elles actuellement en danger ?

En ce dimanche 3 mai, nous sommes appelés à réfléchir à cette question, tant qu’il en est encore temps, afin d’être prêts le moment venu, si du moins il arrive, à réagir avec d’autant plus de force qu’il y a eu des précédents dans l’histoire du XXe siècle, même si ceux-ci ne font que surpasser en gravité notre propre situation actuelle. Je vous invite à mener avec moi cette réflexion en raison des études de droit que j’ai suivies, il y a plus de quarante ans, en particulier à partir du cours de Libertés publiques vécu dans les années 1970 -1974. Read More

Que ta « volonté » soit faite

Décidément la cuisine grecque a des charmes irrésistibles… On est au Pirée d’une seule rasade d’ouzo, n’est-ce pas ? Eh bien, aujourd’hui au menu, un seul mot. Mais deux déclinaisons. Thélèma1: volonté ou désir ? Même au menu des bistrots les plus parisiens la confusion est entretenue. Entre les restos végétariens de la Rue de Rennes élus par les psy lacano-freudiens, sanctuaires du mot désir, et la terrasse d’une brasserie où le serveur (avec l’amabilité qui fait leur renom) répond à notre humble commande : « si j’veux ! », difficile pour le touriste étranger de s’y retrouver. Read More

Culte du 3 mai 2020 – « Je suis la porte » (Jn, 10)

La version audio du culte du 3 mai 2020 est disponible. Cliquez pour écouter

Proclamation de la grâce de Dieu

Je vous parle depuis un temps de portes fermées. Je vous parle depuis ce temps du confinement qui est le nôtre en ce moment, temps de fermeture, de repli obligé, empêchés de nous réunir.
Pourtant, depuis derrière nos portes fermées, nous restons des citoyens du Royaume de Dieu, c’est-à-dire que rien ne peut remettre en cause ce qui nous unit, ensemble ou séparés : l’amour que Dieu nous porte et l’aventure humaine à laquelle il nous appelle. Ça n’est pour autant pas facile tous les jours. Au quatrième siècle, à partir d’une parabole bien connue du NT, Ambroise de Milan disait les choses ainsi : Read More