Corps, âme et esprit

En temps de crise, de l’importance vitale du lien entre vie spirituelle dynamique et bonne forme psychologique

Plusieurs pasteurs s’activent pour donner à leurs frères et sœurs de quoi supporter cette crise liée à l’épidémie du coronavirus. Comme elle atteint désormais la terre entière, il me semble bon d’en avoir une perception œcuménique, c’est-à-dire d’élargir notre regard à la dimension de l’être humain tout entier, tant dans sa dimension personnelle que dans sa dimension communautaire et sociale. Et ceci pour rendre possible une croissance spirituelle et psychologique et nous permettre ainsi de tenir bon dans cette crise afin d’en faire une occasion favorable. Read More

Le désert

Confinement. Boulevards, places, aires de jeu pour enfants, bars, pubs sont devenus déserts.
Le désert m’a toujours fasciné. Associé à un curieux rêve : un jour, au loin, surgirait une tente. Silence soyeux qui s’écoule du col élancé d’une théière de métal, pénombre bienveillante, regard immobile. Brûlant. Le désert comme écrin d’une improbable rencontre.
Plus que jamais, on fait taire le désert. On le remplit de bruits. Pour conjurer la solitude.
Pourtant, l’humain a-t-il jamais eu d’autre tâche que de tenter d’habiter une solitude première ? Read More

Il partage cinq pains et deux poissons …

Jésus prend les cinq pains et les deux poissons. Il lève les yeux vers le ciel, il dit une prière de bénédiction sur les pains et sur les poissons. Il les partage et les donne aux disciples. Alors les disciples les distribuent à la foule. Luc 9 :16

C’est passé dans la culture commune : Jésus aurait multiplié des pains…
Ce n’est pourtant pas ce que je lis ici.
Il partage cinq pains et deux poissons. Et c’est de ce partage de trois fois rien que la foule est rassasiée. C’est notre représentation du monde qui nous conduit à imaginer qu’il a bien fallu une multiplication. Comme si ce qui faisait vivre c’était l’abondance, comme si le partage supposait la surabondance. Économiquement, c’est parfois vrai. Rarement. L’Afrique est assez riche pour satisfaire la faim des africains… sauf que sa production est détournée. Créer de la richesse pour pouvoir la partager paraît une logique incontournable. Sauf que la richesse semble n’être jamais suffisante pour pouvoir être partagée ! Il faut toujours attendre des temps meilleurs (ce n’est jamais le moment d’investir dans l’hôpital, il vaut mieux le rentabiliser, c’est-à-dire lui donner les gants au compte-goutte). Il n’y a que les jours de crise qui révèlent que la richesse est déjà là, confisquée… Je parle là d’un système, pas seulement économique et politique, je parle-là de notre humanité. Sauf qu’il y a plein de gens qui vivent d’être généreux. Y compris parmi les riches. Read More

Appel à résistance

Dans vie, vous aurez beaucoup à chialer, mais calmez-vous le pompon, j’ai gagné l’affaire pour toute la gang. C’est la version en québécois courant du verset 33 du chapitre 16 de l’évangile selon Jean.

« Je vous ai dit cela pour qu’en moi vous ayez la paix. En ce monde vous êtes dans la détresse, mais prenez courage, j’ai vaincu le monde ! »

Appel à résistance

Les résistants m’inspirent une totale admiration : capacité à discerner la cause juste, oser l’adopter, risquer sa vie puisqu’il n’y a dans ce risque qu’elle prend sens. C’est ce degré de conscience qui m’impressionne, bien plus que l’héroïsme (trop contingent, trop aveugle, trop glorieux). Il faut une clairvoyance et un sens de la vie hors du commun. Ça leur est donné. Read More

Peur … ou souci de la vie ?

Ce n’est pas en vous faisant du souci que vous pouvez ajouter un seul jour à votre vie ! (Matthieu ch 6, verset 7)

Ça peut sembler vrai, mais nul besoin de s’appeler Jésus pour dire cela. : c’est une brève de comptoir ! Une dame qui, visiblement, n’avait que faire des consignes de prudence gouvernementales répondait au journaliste qui interrogeait sa présence dans la file compacte d’un marché parisien :  »la peur ne supprime pas le danger ». Est-ce une raison pour s’y exposer de façon délibérée ? La peur mobilise nos ressources, nos intelligences, notre vigilance et nous conduit à adopter des conduites préventives appropriées. La peur, vieil atavisme qui puise à nos racines de mammifères humanoïdes, a ses vertus qui parfois débouchent sur la vie. Mais souvent, aussi, elle détruit l’humain qui se cache en nous. Et c’est sans doute de cela dont il s’agit dans la bouche de Jésus. Read More

Il y a un temps …

Saint-Malo, 19 mars 2020

Qoheleth chap.3, 1-11 :

Il y a un moment pour tout
et un temps pour chaque chose sous le ciel :
un temps pour enfanter et un temps pour mourir,
un temps pour planter et un temps pour arracher le plant,
un temps pour tuer et un temps pour guérir,
un temps pour saper et un temps pour bâtir,
un temps pour pleurer et un temps pour rire,
un temps pour se lamenter et un temps pour danser,
un temps pour jeter des pierres et un temps pour amasser des pierres, Read More