Là où tu iras, j’irai

Chères amies, chers amis,
Je vous propose une petite méditation en cette période d’angoisse, où nous oscillons entre panique et dénégation, entre agitation obsessionnelle et bravade aveugle. Ne cherchez aucune morale dans mes propos. Juste les échos provisoires qu’un texte éveille en moi, et que je souhaite partager. Pour vaincre la solitude, pour susciter vos réponses, pour profiter de cette crise afin d’entrevoir de nouvelles perspectives. Je me propose de réitérer cet exercice plusieurs fois la semaine. Nous pourrions ainsi tisser entre nous un petit espace d’échange, de méditation, d’espérance partagée. Vos réactions sont donc attendues, souhaitées et bienvenues. J’adresse ces lignes à une large part des personnes de mon carnet d’adresse, de France, de Bretagne, et du Québec : face à la mondialisation du virus, la mondialisation de la fraternité !

Didier Fiévet

Au sortir de ma douche (1), j’avais ces quelques versets en tête, pris dans le livre de Ruth :
Mais Ruth répondit : « N’insiste pas pour que je t’abandonne et que je retourne chez moi. Là où tu iras, j’irai ; là où tu t’installeras, je m’installerai. Ton peuple sera mon peuple ; ton Dieu sera mon Dieu.
Là où tu mourras, je mourrai et c’est là que je serai enterrée. Je le jure par le nom du Seigneur, seule la mort me séparera de toi ! »

Read More

Méditation sur le psaume 91

Psaume 91

Celui qui habite au secret du Très-Haut repose à l’ombre du Puissant. 2Je dis au SEIGNEUR : Mon abri et ma forteresse, mon Dieu en qui je mets ma confiance ! 3Car c’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, de la peste terrible. 4Il te couvrira de son plumage, tu trouveras un abri sous ses ailes ; sa loyauté est un grand bouclier et une cuirasse. 5Tu ne craindras ni la frayeur de la nuit, ni la flèche qui vole de jour, 6ni la peste qui marche dans l’obscurité, ni l’épidémie qui frappe en plein midi. 7Que mille tombent à ton côté, dix mille à ta droite, rien ne t’atteindra ; 8tu regarderas seulement de tes yeux et tu verras la rétribution des méchants. Read More